PostHeaderIcon La conduite de projet : anticiper !

La conduite de projet met l »accent sur l’anticipation parce que le préventif prime sur le correctif.

  • Elle permet au chef de projet de prendre des décisions avec recul et lui donne le temps de régler les problèmes sans subir la pression.
  • Elle énonce des règles qui permettent de réussir.
  • Elle préconise de les appliquer dès que possible afin de gérer les problèmes dans le calme plutôt que dans l’agitation.

Pour y parvenir : anticiper.

Les règles :

L’idée 

est examinée avec attention et précisée au plus tôt. La validation constitue le préalable au lancement du projet ; elle anticipe les priorités à travers les enjeux. Elle élimine les riques d’échec pour cause de retards ou de budgets sous-évalués. Elle prévient les dysfonctionnements liés à l’environnement du projet.

Le lancement

propose de définir clairement les règles du jeu et les implications de chaque acteur. Il suggère de contractualiser le plus possible ces engagements. La clarté apportée par la contractualisation désamorce les sources de conflits entre les acteurs du projet, trace le cap et éclaire les acteurs sur leurs missions à venir.

La motivation

de l’équipe dote, dès le début du processus de conduite, le chef de projet de moyens d’observation, d’analyse et d’action pour la meilleure cohésion de l’équipe en vue d’atteindre un objectif collectif.

La planification prévisionnelle

affine les prévisions calendaires et budgétaires intiales et les confirme en y intégrant les disponibilités des ressources, tant humaines que matérielles. Elle informe les parties prenantes du scénario de projet et permet à chacun de s’y préparer. Elle sera de nouveau utilisée pour vérifier que l’ensemble des tâches qui devaient être effectuées l’ont bien été.

La réalisation

suppose la mise en oeuvre d’actions et de moyens propres à résoudre les problèmes dès qu’ils sont repérés. Elle met aussi des moyens de repérage en action. Ainsi, le projet est régulé en permanence et la gravité des incidents s’en trouve largement atténuée.

Le bilan

est le moment privilégié pour anticiper les projets à venir.  La collecte et le stockage des expériences acquises visent ce but : il est à la fois là pour capitaliser, sur les choses qui se sont bien déroulées et sur les écueils rencontrés afin qu’ils ne se reproduisent plus dans le futur.

(article tiré de « La conduite de projets » de Thierry Hougron édition L’usine Nouvelle).

Laisser un commentaire

Mots clés
Archives